Svjastoslav Richter plays Alexander Scriabin


Svjastoslav Richter plays Alexander Scriabin

En stock

C'est par H. Neuhaus lui-même, son professeur, que Richter fut introduit auprès du fils spirituel de Scriabine, le pianiste Vladimir Sofronitzky. Une anecdote rappelle qu'un Bruderschaft réussi (toast de fraternité) exigeait l’échange d’injures avant de boire. Sofronitsky traita Richter de “génie !”, qui répliqua en affirmant que lui-même était un “dieu !”. Le présent résumé de l’art ‘scriabinien’ de Richter suffit à justifier ces ‘injures’ réciproques. Attention, musiques liquoreuses fortement alcoolisées à déguster en toute quiétude.

_______________________________________________________

PRD 250 392

_______________________________________________________

Parcourir également ces catégories : Pragadigitals, Nouvelles parutions, Piano